Comment évolue le coût des loyers à Paris ?

0
Loyers Paris

Conformément à la mesure phare de la loi Alur, entrée en vigueur le 1er août 2015, les loyers parisiens sont désormais encadrés. Cette mesure limite ainsi les hausses du prix des locations, tant pour les nouveaux baux d’habitation que pour les contrats renouvelés. Ainsi, les loyers des logements parisiens doivent respecter un plafond maximum, fixé chaque année par arrêté préfectoral. Mais qu’en est-il réellement du montant des loyers dans la capitale française ?

Des loyers parisiens encore en hausse

Bien que nous traversions une crise économique et sanitaire sans précédent, cela ne semble en rien affecter les loyers parisiens. Ainsi, selon le rapport annuel de l’Observatoire des loyers de l’agglomération parisienne (OLAP), les loyers à Paris ont encore augmenté de 1,7 % en 2019. Une tendance qui se poursuit en 2020.

Plus spécifiquement, cette hausse est de 1,8 % dans la petite couronne parisienne, contre 1,5 % dans la grande couronne. Par ailleurs, cette augmentation est pondérée par les renouvellements de baux. Lorsqu’il s’agit d’un nouveau bail, la hausse atteint +3,5 % entre le loyer de l’ancien occupant et celui du nouveau locataire.

Quel est le prix moyen d’un loyer parisien ?

Toujours selon cette même étude, en 2019, les loyers se sont conclus en moyenne à 25,8 € le m². Un niveau très proche de celui de l’année précédente. En effet, en 2018, le mètre carré parisien était loué en moyenne 25,6 €. Cette faible hausse traduit donc à elle seule l’effet escompté du nouvel arrêté d’encadrement des loyers.

Voici un point de comparaison par rapport à quelques autres grandes villes françaises. Selon l’Observatoire des loyers, un loyer à Nantes revient en moyenne à 10,8€ /m², contre 11,8 € à Lyon, 12,3€ à Marseille ou encore 10,5€ à Toulouse.

Paris : un marché locatif ultra-tendu

Ce montant de l’immobilier locatif traduit une tension perceptible dans toutes les zones de l’agglomération parisienne. Cela se ressent tant dans la petite que dans la grande couronne. Bien que les loyers parisiens soient modérés par la loi d’encadrement, ils demeurent parmi les plus élevés de l’Hexagone.

Quelle en est la cause ? Une demande supérieure à l’offre et un prix d’achat particulièrement haut. Selon les statistiques des offices notariaux de Paris, le prix moyen d’acquisition pour devenir propriétaire d’un appartement parisien était de 10 380 € au m² en février 2020. Un tarif forcément répercuté sur le marché de la location.

Partager.

Laisser un commentaire