Pourquoi créer une SCI ? 

0

Une société civile immobilière est divisée en parts sociales représentant des biens immobiliers tangibles. Les appartements, maisons, garages, parkings, etc. exploités par des parents proches ou par des associés qui en sont propriétaires sont représentés en fonction des parts qu’ils apportent dans la SCI. Cette dernière est gérée par l’un des associés ou plusieurs d’entre eux sous mandat de tous.

Les raisons pour laquelle une SCI est créée

Créer une SCI pour louer est une bonne solution afin d’assurer la gestion d’un bien immobilier dans le cadre familial ou entre associés. Le ou les gérants prennent la responsabilité des décisions quotidiennes sous mandat ou délégation des associés. Cela évite les discussions fréquentes qu’impliquent des décisions financières parfois difficiles à prendre en famille. Les associés votent ou désignent la ou les personnes qui seront responsables des décisions quotidiennes concernant le ou les biens. Cependant, si les formalités à accomplir pour la constitution de la SCI semblent aisées, n’hésitez pas à faire appel à des spécialistes comme MyFormality qui vous accompagneront depuis la création de la SCI, sa forme statutaire puis le suivi des comptes.

La gestion rigoureuse des biens par une personne mandatée

L’avantage de créer une SCI est de pouvoir confier sa gestion à des personnes disposant des compétences pour les assumer. Leurs noms sont portés aux statuts de la société et leurs attributions décidées par l’ensemble des associés. Ces travaux délégués à quelques personnes dégagent du temps, perdu le plus souvent en réunions entre personnes qui s’opposent sur les décisions à prendre. Il est préférable de choisir le ou les gérants parmi des personnes possédant des compétences en immobilier et en comptabilité.

La préservation du patrimoine familial

En cas de succession, la SCI est idéale pour garder le patrimoine dans la famille ou entre associés. Les parts de la SCI représentant les biens immobiliers sont alors cédées à des associés qui veulent bien les acquérir. La structure immobilière reste intacte et le gérant continue de gérer l’ensemble comme avant.

Être conscient des responsabilités des associés

Dans la SCI familiale, les associés sont responsables des dettes totales éventuelles de la SCI, quel que soit le montant de leur apport : qu’il soit symbolique ou important. Dans certains cas, ils sont alors contraints de rembourser les dettes contractées par la SCI avec leur patrimoine personnel. La SCI est fortement impliquante pour les associés, et sa gestion doit être sans faille afin d’éviter les dettes qui ne seraient pas remboursables.

Rendre compte !

Créer une société civile immobilière est également un acte de contrôle sur les entrées et les charges d’une structure qui gère des immeubles en location, neufs ou anciens. En effet, la loi exige du gérant qu’il tienne à jour une comptabilité rigoureuse et ainsi qu’il soit le garant de la continuité temporelle de la SCI.

Partager.

Laisser un commentaire