Est et sud de Toulouse : les prix de l’immobilier

0

Au cœur de la région Occitanie, le marché immobilier toulousain est particulièrement propice à l’achat d’un appartement ou d’une maison au sein de l’agglomération. La variété des biens associée à des tarifs stables permet de trouver des propriétés immobilières accessibles. Quelle est la tendance dans les quartiers du sud et de l’est de Toulouse ?

Toulouse, un marché immobilier accessible et stable

Par rapport aux prix du centre historique et de l’hypercentre, les quartiers situés au sud et à l’est de la ville restent dans la moyenne des tarifs pratiqués dans l’agglomération. À savoir, un prix au mètre carré qui varie entre 2 500 € et 3 000 €. Le maillage du réseau de transports en commun, l’implantation des commerces, la disparité des biens immobiliers pour particuliers et professionnels… Autant d’éléments qui offrent aux futurs propriétaires plusieurs investissements envisageables pour changer de cadre de vie ou développer un projet professionnel à Toulouse.

Des quartiers résidentiels aux prix disparates

Quartier Les Carmes

Dans le sud-est de la ville, on recense de nombreux quartiers résidentiels, comme Saouzelong, Pouvourville et La Terrasse. À l’extrémité est, la vente d’un appartement à Toulouse Bonnefoy propose les prix les plus bas de l’agglomération. La moyenne de 2 600 € le mètre carré contraste grandement avec les 3 600 € / m² pour un appartement à Toulouse Busca. D’autres sites, comme Jolimont, Bonhoure ou Côte-Pavée sont prisés en raison de tarifs plus accessibles. La qualité des biens immobiliers et la facilité de trouver une maison en s’éloignant du centre-ville y contribuent également.

Investir dans des quartiers réaménagés ou en rénovation

À la périphérie de la ville, certains quartiers offrent un environnement de vie proche d’une petite ville. C’est notamment le cas de La Roseraie (2 800 € / m²) avec ses nombreux espaces verts ou Pech-David. Celui-ci se situe sur une colline et dispose d’un grand parc de près de 280 hectares. Afin de profiter de la vie culturelle de la Ville rose, la vente d’un appartement à Toulouse Saint-Michel (2 900 € / m²) est tout indiquée. Les projets de rénovation et d’aménagement de l’espace urbain du secteur permettent de dynamiser le parc immobilier du quartier. À terme, la proximité du nouvel espace culturel ou d’autres centres d’intérêt pourraient influer sur les prix immobiliers et générer une plus-value pour les actuels propriétaires.

Partager.

Laisser un commentaire