Tout savoir sur la pergola bioclimatique

0

Adossée contre la façade ou placée au centre du jardin, la pergola permet d’occuper les espaces extérieurs tout en travaillant l’aspect esthétique de sa propriété. Plébiscités pour leurs qualités fonctionnelles, les modèles bioclimatiques offrent davantage de souplesse aussi bien pour leur pose que pour profiter des beaux jours.

Qu’est-ce qu’une pergola bioclimatique ?

Comme d’autres modèles standard, la pergola bioclimatique possède une structure faite de bois, d’aluminium ou d’acier, notamment pour les pieds de fixation. Elle se distingue par la présence de lames orientables qui permettent de modifier leur agencement pour laisser filtrer ou non la luminosité naturelle. Il est ainsi plus facile de créer une zone d’ombrage, de rafraîchir ou de réchauffer la partie couverte par la pergola. À l’aide de panneaux fixes ou amovibles, elle protège également des intempéries, comme le vent ou la pluie.

Une structure modulable selon les spécificités de sa propriété

Des modèles sur mesure aux structures “prêtes à monter”, la pergola bioclimatique s’intègre dans n’importe quel environnement. Sur une terrasse, une pelouse, adjacente à un mur de la maison ou autoportée, elle s’adapte à tout type de configuration extérieure. Elle peut être indépendante pour créer un espace de détente privilégié, ou devenir le prolongement de la maison, comme le ferait une véranda. En période estivale ou à la mi-saison, elle permet de profiter plus longtemps du soleil et de la douceur climatique.

Aménager une pergola bioclimatique pour en faire un espace de vie à part entière

Cet aspect modulable permet d’accueillir une verrière d’atelier ou des portes coulissantes entre les poteaux. D’autres options d’aménagement sont également envisageables : par exemple, l’ajout de luminaires, de chauffages d’appoint à fixer entre les lames, ou d’un chéneau pour récupérer l’eau de pluie. La pergola bénéficie du potentiel pour se confectionner un nouvel espace de vie entre le prolongement des pièces d’intérieur et la surface extérieure.

Partager.

Laisser un commentaire