Le point sur les aides au logement

0

Afin de venir en aide aux ménages les plus modestes, il existe plusieurs dispositifs de financement pour se loger. Leur éligibilité varie en fonction des revenus du foyer, de la superficie de l’habitat ou du statut professionnel. Quelles sont les différentes allocations logement ? Comment peut-on les obtenir ?

L’APL, l’aide personnalisée au logement

Plus connue sous le sigle APL, l’aide personnalisée au logement concerne aussi bien les locataires que les propriétaires. Dans ce cas, on parle alors d’aide d’accession à la propriété pour les acquérants d’un logement ancien. Cette aide facilite le paiement du loyer de la résidence principale ou les mensualités d’un prêt conventionné ou d’un prêt d’accession sociale. Ce dernier peut servir à régler les frais de notaire.

L’allocation de logement familiale (ALF)

L’ALF ou l’allocation de logement familiale dépend principalement de la situation familiale du demandeur. Personnes âgées ou enfants à charge, jeune ménage, femme enceinte… Selon un cas de figure particulier et sous réserve du niveau de revenus, il est possible de bénéficier de cette aide. Elle concerne également les locataires et les propriétaires d’un logement ancien.

L’ALS ou l’allocation de logement sociale

Si le ménage n’est pas éligible à ces deux premières aides financières, il peut néanmoins prétendre à l’allocation de logement sociale ou ALS. Bien qu’elles se basent sur des critères similaires, les conditions d’obtention sont élargies. À noter que l’ensemble de ces aides dépend également de la situation géographique du logement.

Les aides au logement pour les jeunes et les étudiants

En complément des allocations précédentes, plusieurs dispositifs sont réservés aux étudiants et aux jeunes adultes de moins de trente ans :

  • Mobili-Jeune : cette aide concerne les étudiants qui suivent une formation professionnelle. Elle est cumulable avec l’ALS ou l’APL.
  • L’avance Loca-Pass : il s’agit d’un financement intégral ou partiel du dépôt de garantie sous forme de prêt à taux zéro. Il est destiné aux étudiants et aux jeunes salariés ou en recherche d’emploi.
  • La caution locative étudiante ou CLÉ : l’État se porte garant pour les étudiants qui sont dans l’impossibilité de fournir une caution personnelle, comme un parent ou un proche. Du T4 au studio, il est éligible pour tout type de logement.
Partager.

Laisser un commentaire